photo of tow gray monkeys

« La vie même est une compétition, Monsieur. En coopérant, on a moins de chances de réussir face aux autres. » Lors d’un séminaire avec des jeunes étudiants en Côte d’Ivoire, voilà la remarque qui m’a été faite par un étudiant se questionnant sur le principe de la collaboration gagnant-gagnant.

Le conte des Singes Rouges et des Singes Verts, est une petite histoire qu’il me plaît de raconter pour répondre à cette remarque.

Coopération versus Compétition

L’histoire se passse dans une forêt luxuriante, vibrante de vie, peuplée d’animaux de toutes sortes. Parmi eux, deux espèces de singes coexistaient : les Singes-Rouges et les Singes-Verts.

Les Singes-Rouges étaient des êtres compétitifs. Pour eux, la vie était une course sans fin pour obtenir la meilleure nourriture, le meilleur abri, et la position la plus élevée. Chaque jour était une bataille, chaque fruit un trophée à gagner.

De l’autre côté de la forêt, les Singes-Verts vivaient différemment. Pour eux, la forêt n’était pas un champ de bataille, mais une communauté à entretenir. Ils partageaient volontiers leurs repas, s’entraidaient pour construire des abris, et veillaient les uns sur les autres.

Au fil du temps, les Singes-Rouges se fatiguaient. Leurs batailles incessantes les épuisaient et créaient des tensions au sein du groupe. Pendant ce temps, les Singes-Verts prospéraient. Grâce à leur coopération, ils avaient plus de temps pour se reposer, pour jouer, pour vivre simplement.

Puis vint une période de grande sécheresse. La nourriture se faisait rare. Les Singes-Rouges, toujours en compétition, s’affrontaient de plus en plus férocement pour les maigres ressources restantes. Beaucoup se blessaient, certains même ne survivaient pas.

Les Singes-Verts, cependant, firent face à la crise différemment. Ils se rassemblèrent, partagèrent le peu qu’ils avaient, et travaillèrent ensemble pour trouver de nouvelles sources de nourriture. Leur solidarité leur permit de surmonter la sécheresse et de continuer à prospérer.

Au coeur de cette forêt, ces deux clans de singes nous ont dévoilé une précieuse leçon de vie. Mais comment appliquer cette sagesse dans notre quotidien?

3 clés pour rechercher une collaboration « gagnant-gagnant » dans nos interactions.

  1. L’Empathie : Comprendre le point de vue de l’autre est une étape cruciale pour trouver un terrain d’entente. En comprenant les besoins et les préoccupations de l’autre, nous sommes mieux équipés pour trouver des solutions qui peuvent satisfaire toutes les parties.
  2. La Communication : Une communication ouverte et honnête est fondamentale pour résoudre les conflits de manière équitable. En exprimant clairement nos besoins et en écoutant attentivement ceux des autres, nous pouvons identifier des moyens de satisfaire tout le monde.
  3. La Créativité : La recherche de solutions « gagnant-gagnant » nécessite souvent de sortir des sentiers battus. En étant créatifs dans notre approche des problèmes, nous pouvons découvrir de nouvelles façons de coopérer et de partager les bénéfices.

Bien que la vie puisse parfois sembler être une compétition, comme le pensaient les Singes-Rouges, il est souvent plus gratifiant et productif de chercher des collaborations « gagnant-gagnant », comme l’ont démontré les Singes-Verts. En cultivant l’empathie, en favorisant une communication ouverte, et en faisant preuve de créativité, nous avons tous le pouvoir de transformer notre propre coin de forêt en un lieu d’harmonie et de prospérité partagée.

Apprennez à développer des collaborations « gagnant-gagnant » avec le programme les 7 Habitudes des Gens Très Efficaces de FranklinCovey.